Directeur de Transition

Le poste de  directeur de transition est la forme la plus fréquente du métier de management de transition. Dans quelles circonstances a-t-on besoin de solliciter l’intervention du directeur de management et en quoi consiste sa mission ?

Faire appel à un directeur de transition

Les entreprises connaissent tous, à un moment donné, une phase de mutations qui peuvent générer des crises et des turbulences et qu’il faut traiter en urgence. C’est par exemple le cas lorsque le directeur est temporairement absent (vacances, maladies, indisposition…). Qu’elle qu’en soient les causes de son absence, ce type de situation peut amener à recourir à l’aide d’un professionnel de direction externe à la structure. Ce dernier occupera alors le poste de directeur de transition.

L’entreprise confiera au directeur de transition une mission délicate, limitée dans le temps, et soumise à une « feuille de route » qui régira son intervention de manière spécifique. L’intervenant doit impérativement bénéficier d’une expérience très conséquente dans un poste similaire. Cette expérience va lui servir à réaliser une analyse de la situation dans toutes ses dimensions et de proposer au commanditaire un projet adéquat.

A part cela, le directeur de projet de transition doit faire preuve d’une grande capacité d’adaptation. Il sera aussi jugé à partir de sa réactivité. Il doit rassurer l’employeur et les équipes, redresser ou réorganiser le service, relancer les projets. Un système de continuité sera mis en place afin de faire la transition sans casser. Le principe consiste à traiter les problématiques pour transmettre et assurer le relais.

Quels sont les objectifs pour le directeur de transition ?

Le directeur de transition externe tente de compléter son expérience par l’acquisition de connaissances relatives à l’intervention dans l’urgence. Réaliser des missions complexes dans un temps limité renforce ses compétences et ravive son sens du défi. Les missions lui font acquérir des éléments méthodologiques nécessaires pour mieux gérer une éventuelle crise de transition à l’avenir (diagnostic, analyse et amélioration des processus). Autrement dit, le directeur de transition apprend à réaliser un diagnostic en très peu de temps et à élaborer un plan d’action dans toutes les dimensions liées à sa fonction.  Il appréhende également les modalités de communication que ce soit en interne ou en externe. Le métier de directeur de transition s’adresse donc aux hommes ou femmes chevronnées, souvent âgés dans la quarantaine. La mission est confiée à des professionnels surentraînés qui comptent pas moins de 15 années d’expérience en management. Les situations complexes auxquelles ils seront confrontés impliquent une solide expérience en management. Concrètement, le manager de transition intervient lors d’un changement important d’organisation, d’un projet important ou pour remplacer ponctuellement un dirigeant. La mission dure généralement entre 6 à 15 mois. Pour ce poste de direction de transition, il faut savoir travailler dans l’urgence, gérer les priorités et surtout respecter les délais fixés par la direction.

Notez cet article