Devenir manager de transition

Bien que le poste de « manager de transition » soit apparu il y a moins de 50 ans aux États Unis et des années plus tard dans l’Hexagone, son importance a gagné de l’ampleur au fil des années. Voyons dans cette représentation les principes et les attributions de ce métier devenu indispensable dans la vie d’entreprise.


Contexte

A un moment donné, chaque entreprise passe inévitablement par une période de transition ou une période de« mauvaise cap » quelle que soit sa nature. Cela peut s’agir d’un changement hiérarchique, d’une difficulté financière, d’une passation de direction, d’une extension, d’une fermeture d’un site etc. Dans de telles circonstances, le manager de transition se présente comme l’homme (ou la femme) de la situation. Mandaté par la direction, il ou elle intervient en proposant des idées qu’il se chargera de mettre en place. Le fond de sa mission consiste à aider l’entreprise à mettre en œuvre les changements et décisions nécessaires pour son évolution.

Pourquoi faire ce métier ?

Le métier du manager de transition n’est pas une mince affaire. L’on fait appel à cet expert dans les moments de crise qui générèrent souvent des changements radicaux. Son intervention sera donc déterminante pour le devenir de la société. En outre, le métier de manager de transition ne connait pas la routine. Il implique de nouveaux challenges qui stimulent toutes les compétences. C’est une orientation très enrichissante pour clôturer « en beauté » la carrière professionnelle.

Être manager de transition en portage salarial

En général, la mission d’un manager de transition externe au sein d’une entreprise dure entre 6 à 18 mois. Il porte un statut indépendant qui diffère de celui d’un consultant sur certains points. La plupart de ces experts ne créent pas leur propre entreprise mais se contentent du système de portage salarial. Grâce à ce dernier, le manager de transition n’a pas besoin d’établir une structure juridique pour exercer. Le portage salarial présente en effet de nombreux avantages profitables pour le manager de transition, notamment l’enrichissement du réseau professionnel. L’expert peut jouir de toutes les formes de couvertures sociales grâce au portage salarial.Ce dernier étant à la fois simple et sécurisant.

Compétences professionnelles d’un manager de transition

 L’on exige d’un manager de transition un haut niveau d’expertise issue d’une expérience infaillible dans le domaine entrepreneurial. Bien souvent, ce « missionnaire » a occupé le poste de direction pendant au moins 10 ans. Certains s’accordent même à dire que ce métier est réservé aux cadres de haut niveau. Le profil des managers de transition correspond souvent aux cadres seniors souhaitant donner un nouveau souffle à leur carrière. Cela leur permet de relever de nouveau défis et de mettre leur compétence au profit des sociétés start-up. Ces experts doivent développer une bonne réactivité tout en étant objectif. Un bon sens de l’écoute et de la pluridisciplinarité sont également de mise. Le manager de transition est souvent amené à se déplacer en fonction des besoins de l’entreprise. Des déplacements probables à l’étranger et la mise en relation avec des personnes de nationalités différentes impliquent la nécessité de maitriser des langues étrangères.

Le Manager de Transition : un homme d’action

A la différence d’un consultant dont la mission se résume dans l’étude et les conseils, le manager de transition est avant tout un homme (ou une femme) d’action. Il s’agit d’une personne opérationnelle qui intervient dans divers domaines selon les cas. Ses missions engagent des déplacements, des mises en relation avec diverses entités, des réunions, des formations, de l’assistance…

 Le Manager de transition : un véritable atout pour l’entreprise

Le manager de transition occupe un poste clé à titre temporaire. Tel un leader, il met tout en œuvre pour atteindre les objectifs fixés par l’entreprise pour laquelle il déploie son expertise. De ce fait, il se doit de nourrir une connaissance pointue du domaine d’activité de celle-ci. Il représente donc un véritable atout pour une tournure importante dans le parcours de la société.

Devenir manager de transition
4.8 (95%) 4 vote[s]