Évolution organisationnelle

Le management de transition n’est pas uniquement recouru dans les circonstances défavorables. Même si le domaine d’expertise des managers de transition concerne principalement les situations problématiques, il arrive aussi que l’on fasse appel à ces experts pour accompagner une évolution ou une croissance. Votre entreprise parcourt une phase forte croissance ? Cette phase demande souvent une réorganisation de l’ensemble ou une partie des fonctions. Cela requiert l’intervention d’un manager de transition qui sera apte à maintenir l’harmonie et la pérennité des structures.

La conduite du changement

Le changement organisationnel implique une transformation plus ou moins approfondie de l’entreprise. En général, cette situation est perçue comme une opportunité qui émane vers le progrès. C’est un moyen d’améliorer la gestion quotidienne et de booster son efficacité. En soutenant. S’il est bien mené, le changement organisationnel peut générer diverses améliorations comme :

  • réduction des coûts et des sources de gaspillage
  • le respect des délais et des conditionnements des flux
  • la satisfaction et la fidélisation des clients
  • la sollicitation des bailleurs ou investisseurs
  • meilleure cohésion entre les équipes

Le management du changement constitue une procédure essentielle pour accompagner les transformations générées par les nouveaux projets. Pour mieux soutenir ses transformations et surtout gérer les résistances, l’intervention d’un professionnel compétent et expert semble cruciale. Cela permet d’anticiper les chamboulements au niveau de la législation ainsi que les fluctuations brusques de son marché. 

Les différents types de changements organisationnels

Confrontée à une situation de crise ou une urgence managériale, une entreprise peut être contrainte à entamer des changements organisationnels. Ces derniers peuvent se manifester de différentes manières :

  • Le changement global qui recouvre la totalité des activités des services et des structures de l’organisation
  • Le changement partiel, moins complexe, qui ne concerne qu’une partie de l’organisation et n’affecte pas l’intégralité de le la structure
  • Le changement spontané conduit par une personne d’influence
  • Le changement planifié (en opposition à spontané) qui émane d’une volonté forte ou d’une prise de conscience

Le changement organisationnel peut être soit radical (rupture totale avec le système habituel) ; soit incrémental (progressif) ; soit anarchique (pris dans l’urgence). Dans la grande majorité des cas, il résulte d’une action non planifiée, souvent décidée sous la pression. Il crée un sentiment d’urgence, et s’appuie sur des éléments concrets : études de marché, résultats dégradants, découverte de stratégie adoptée par la concurrence…

Évolution organisationnelle
4.3 (85%) 12 vote[s]